Des panneaux dans les champs du Roumois !

Le captage des Varras qui alimente le Roumois fait l'objet de protection en raison de la turbidité et des teneurs en produits phytosanitaires. Pour prévenir les problèmes de qualité d'eau, les agriculteurs sont parties prenantes et agissent localement pour améliorer les choses en mettant en place des bandes enherbées.

 

Pourquoi des bandes enherbées pour protéger la nappe?

Lors des épisodes de pluies, l'eau qui ruisselle dans les champs érode les sols et transporte les particules fines de terres et les résidus de pesticides. En laissant des bandes d'herbe sur les passages des ruissellements, les limons se déposent et l'eau s'infiltre lentement. Le sol fonctionne alors comme un filtre naturel, ce qui permet de limiter les transferts de polluants vers la nappe.

 

Des panneaux dans les champs sur le plateau du Neubourg !

Les captages du Tremblay-Omonville qui alimentent les communs alentours en eau potable font l'objet de mesures de protection en raison de leurs teneurs en nitrate. Dans cette démarche, les agriculteurs sont partie prenante et agissent localement pour améliorer les choses. Ils vous le font savoir grâce aux panneaux qu'ils ont mis dans leurs champs.

Pourquoi ces panneaux sont-ils dans les champs ?

Depuis 2013, les agriculteurs travaillent en collaboration avec le SERPN pour réduire les quantités de nitrates dans l'eau potable distribuée sur les communes alimentées par les captages du Tremblay-Omonville. Les panneaux placés dans leurs champs témoignent de leur engagement, des moyens qu'ils mettent en œuvre pour y arriver et des résultats obtenus sur ces parcelles.

Que se passe t-il dans les champs ?

L'azote est présent naturellement autour de nous (air, sol). C'est un élément indispensable à la vie qui entre dans la composition des protéines. Il sert aussi à nourrir les plantes. Dans les parcelles cultivées, cet azote a plusieurs origines :

 

- Le sol : il fournit naturellement de l'azote par la décomposition de la matière organique et des résidus de culture précédentes, c'est le principe du "compost naturel ".

 

Apportés pour compléter l'alimentation des cultures:

- Les fumiers ou lisiers des élevages 

- Les boues de stations d'épuration 

Les engrais minéraux 

 

Pour être absorbé par les plantes, cet azote doit être sous forme de nitrate. Mais s'il reste trop de nitrate dans le sol avant l'hiver, il risque d'être entrainé par l'eau de pluie et de se retrouver dans la nappe qui alimente votre robinet en eau potable.

Les agriculteurs des communes des bassins d'alimentation des captages du Tremblay-Omonville se sont engagés à limiter ce risque en réduisant la quantité d'azote restant dans le sol juste avant les pluies hivernales.

Comment faire pour éviter les fuites de nitrate ?

En limitant les quantités de nitrate présentes dans le sol avant les pluies hivernales, on réduit la quantité que l'eau peut entrainer vers la nappe. La solution qui est privilégiée consiste à semer des plantes pièges à nitrate. Ces plantes vont absorber les nitrates présents dans le sol, pour leur croissance et ainsi réduire le stock de nitrate dans le sol qui sera entrainé par les pluies.

2018 © Serpn Hébergement & Support Le plus du Web - Création graphique Pratikmedia - Agence web à Rouen