PROTECTION

Prioritaire au titre du Grenelle de l’Environnement

DEMARCHE

En 2010, le SERPN a lancé l’étude pour délimiter le BAC des Varras-Moulineaux

Un arrêté préfectoral du programme d’actions a été signé en 2014 pour 3 ans afin de définir les axes des animations agricoles et non agricoles. Ce programme d’actions a été mis à jour en 2017.

PARTENARIAT

BAC commun avec le captage de Moulineaux exploité par la Métropole Rouen Normandie

VULNERABILITE

Problématique de qualité d’eau liée à la turbidité élevée (présence de matières en suspension dans l’eau) et à la présence de produits phytosanitaires

ACTEURS DU BAC

20 communes concernées en totalité ou partie par le BAC

144 exploitations agricoles sur un total de 125 km²

ANIMATIONS

Accompagnements individuel et collectif des agriculteurs pour identifier et mettre en oeuvre des pratiques vertueuses pour produire une eau de qualité sur le territoire

Gestion des ruissellements agricoles, urbains, péri-urbains en lien avec les exploitants et les collectivités

Mise en place d’aménagements de protection de bétoires

Réponse à un Appel à Projet pour expérimenter la gestion dynamique sur le territoire

  • Aménagement d’hydraulique douce : Noue à redents

  • Aménagement d’hydraulique douce : fascine

  • Aménagement d’hydraulique douce : bande enherbée

  • Aménagement d’hydraulique douce : bande enherbée et haie

Qu‘est ce qu’une bétoire ?

Le sous-sol du territoire est formé de cavités et galeries souterraines (le karst) qui se manifestent en surface par les bétoires : il s’agit de points d’effondrement naturel, qui constituent des points d’accès directs à la nappe.

Pour connaître la connexion d’une bétoire aux captages, il est nécessaire d’effectuer des traçages c’est-à-dire d’injecter un produit salin pour identifier la connexion mais aussi la vitesse de circulation de l’eau et la quantité retrouvée au captage.

Les aménagements de protection des bétoires permettent d’avoir une épuration de l’eau en amont : cela permet de limiter les polluants dans l’eau qui rejoint la nappe par la bétoire.